Organic Pasifika
Home of the Pacific Organic and Ethical Trade Community

Welcome to Organic Pasifika - the website of the Organic and Ethical Trade movement of the Pacific Islands.
‘Organic Pasifika’ arose from the belief of our diverse group of stakeholders that our traditional organic farming practices when strengthened, coordinated and shared will meet the changing needs of our region and peoples and carry us forward into the future.
 

La formation au service des systèmes de certification biologique
Thursday, 12 September 2013 07:56
Un groupe d’adeptes de l'agriculture biologique en provenance des Fidji, de Kiribati, du Samoa, de Palau et de Vanuatu a été formé pour faciliter le développement de systèmes participatifs de garantie (SPG) dans le but de fournir une garantie bio crédible aux consommateurs à la recherche de produits biologiques. Ces systèmes de garantie biologique s’appuient sur la participation directe des agriculteurs et des consommateurs et sur des normes de production biologique reconnues.

Cette formation, qui s'est achevée le 7 juin 2013 à Nadi, a donné le coup d’envoi d'un projet financé par le Fonds international de développement agricole (FIDA) et mis en œuvre par la Communauté océanienne pour l’agriculture biologique et le commerce éthique (POETCom) et par le Secrétariat général de la Communauté du Pacifique (SPC).

Ce projet a pour but d’améliorer l’accès des petits exploitants océaniens aux marchés haut de gamme, grâce à l’octroi d’une certification biologique appropriée et reconnue, et à l’offre d’un soutien.

Durant la formation, les participants ont élaboré des plans d'action en vue de la mise en place de SPG dans leurs pays respectifs. Le projet du FIDA et les activités de la POETCom viendront ensuite appuyer leur fonctionnement.

L'un des participants, Ahling Onorio, Directeur de l’Association des Producteurs biologiques de Kiribati, a déclaré que la première étape consistait à promouvoir les SPG et l'importance des produits biologiques pour les petites îles, dont le tissu économique local dépend non seulement de la terre, mais également de la mer.

Le plan d'action pour Kiribati prévoit une réunion avec le Conseil de l'île d'Abaiang pour discuter des projets de mise en place d’un SPG et obtenir leur aval pour le travail à engager. Il prévoit également une formation sur la production d'huile de coco vierge et de sucre à partir de sève de coco, de telle sorte que ces produits à valeur ajoutée puissent être labellisés par le SPG et offrir de nouvelles sources de revenus aux producteurs.

L'île de Cicia dans le groupe oriental de Lau, aux Fidji, souhaite obtenir la certification d’un SPG, afin que les produits de l'île puissent être commercialisés sous le label « Bio Pasifika ». Cette démarche s’appuie sur l'engagement total des communautés et des jeunes de l'île.

La formation a permis aux participants d’étudier le fonctionnement des SPG sous un angle théorique et pratique. Ils ont ainsi pris part à des travaux sur le terrain et à la cartographie d'exploitations agricoles, ainsi qu’aux inspections par des pairs de producteurs de papayes bio à Sabeto, aux Fidji.

Effectuées par des pairs, les inspections mutuelles sont au cœur des SPG. Il s’agit pour les producteurs d’inspecter les exploitations agricoles d'autres producteurs, afin de vérifier leur conformité aux normes biologiques, sur le mode des examens scientifiques par des pairs qui permettent d’assurer des normes élevées et la prise en compte de tous les problèmes potentiels.

Selon Stephen Hazelman, Chargé des systèmes de vulgarisation pour l’agriculture biologique de la POETCom, les examens par des pairs sont une composante importante de la formation dans le cadre du système de certification.

« C'est là que le véritable développement et l'innovation ont lieu, des agriculteurs apprenant les uns des autres, partageant leurs connaissances et constatant d'eux-mêmes ce qui fonctionne et ne fonctionne pas dans leurs exploitations agricoles. C’est bien plus efficace que d’observer une méthode qui marche sur une parcelle de démonstration ou d'en être simplement avisé », a-t-il expliqué.

Pour résumer la formation, M. Hiagi Foraete, Président de la Rotuma Export and Marketing Company, a ajouté que passion et engagement envers les produits bio étaient impératifs.

« Des structures traditionnelles seront utilisées afin d'assurer la garantie bio, en plus des examens par des pairs et des activités de formation. La passion pour le bio viendra avec la reconnaissance des avantages écologiques que nos actions actuelles offriront aux générations futures », a-t-il déclaré.

Environ 30 personnes ont participé à la formation.

Cette initiative relève de l’action engagée au titre du Projet IACT, financé par l’Union européenne

Photo: M. Josese Radrovi (assis), agriculteur à Sabeto, répond à des questions sur son exploitation durant un examen fictif par des pairs dans le cadre de la formation.

____________________________________________________________________________________

La POETCom est l’instance de référence de l’agriculture biologique en Océanie. Son secrétariat est hébergé dans les locaux de la CPS et son financement appuyé par le Projet Accroissement du commerce de produits agricoles (IACT) de l’Union européenne. La philosophie la POETCom se résume ainsi : l’agriculture biologique et le commerce éthique ont un rôle déterminant à jouer pour la pérennisation des cultures et des communautés océaniennes, ainsi que pour l’amélioration des moyens d’existence des agriculteurs, la santé des populations et la préservation de l’environnement dans le Pacifique.

 

Pacific Organics is the key contributor to sustaining our cultures and improving farmer livelihoods, communities, people’s health and the environment in the Pacific.

Organic Pasifika arose from the belief that our traditional organic farming practices when strengthened, coordinated and shared will meet the changing needs of our region and peoples and carrying us forward into the future.